Workshop Bots - Nicolas Frespech - 6 mars 2018

De PAMAL
Révision de 8 mars 2018 à 18:24 par Emmanuel (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Workshop Bots. Ecole d’art Avignon. Etudiants DNA 3rt / 6 mars 2018 / - Nicolas Frespech

++ Un texte de Nicolas Frespech sur Poptronics.fr - Workshop autour des bots sur Twitter

Déroulement du workshop

Matinée

Tour de table avec les étudiants pour se présenter et savoir quels types de bots pourraient convenir à leur pratique.

Présentation de mes recherches sur les bots et Twitter et présentation du déroulé de la journée.

Les étudiants sont invités à découvrir une liste de bots plutôt axés art contemporain.

Cette liste est disponible ici.

À cette adresse on peut voir les bots s’activer en temps réel dans la timeline.

Les étudiants sont invités à partir de ces liens à proposer une typologie de ces bots.

Est-ce un bot qui comporte des liens, des questions, des images, quel est son rythme de publication, est-ce un compte qui mixe bot et humain…. ? Les questions de la conservation sont présentées, les questions et problématiques techniques aussi (qu’est qu’une api…). Étant donné que peu d’étudiants connaissent et pratiquent Twitter, ils sont invités à analyser l’écosystème particulier de ce service.

Les étudiants sont invités pendant la pause repas à conceptualiser leurs bots !

Après-midi

Les étudiants décrivent leurs bots, les inspirations, contextes… Ils sont invités à utiliser un service accessible : cheapbotsdonequick.com

Il ne sera pas fait de robots complexes, cela nécessite un serveur, des connaissances en HTML, PHP, SQL...

Néanmoins ce service propose une initiation à JSON.

Les étudiants commencent à programmer, des bots textuels, avec des emojis, graphiques en mode ASCII ….

Un tour de table est à nouveau organisé pour partager les réalisations, il est aussi question d’envisager le rôle de leur bot IRL. Par exemple des étudiants proposent un robot qui propose des menus en emoji. Pourquoi ne pas performer ce robot en invitant un autre étudiant à suivre les menus du robot… ? D’autres étudiants s’intéressent au texte aléatoire, on parle de Kenneth Goldsmith, des « historiques » cadavres exquis et du travail de théoricien d’Emmanuel Guez sur l’écriture et l’informatique.

Deux étudiantes proposent deux robots « gamers » sur deux comptes différents qui interagissent entre eux. Deux bots qui ne peuvent pas vivre et jouer l'un sans l'autre : @KiruNayuChii & @Juju84Juliet

Avant de nous quitter, les étudiants sont invités à analyser la timeline, augmenter les contenus dans le temps les interactions de leurs robots... Car un robot, c’est vrai, il faut s’en occuper !

On prendra des nouvelles d’eux prochainement !

//

workshop nicolas frespech ESA Avignon
Map Dungeon et Run Dungeon

À propos des deux « Dungeon » (Map Dungeon et Run Dungeon). Par Jade Chastan, à propos des bots réalisés avec Juliette Pomares.

« Les deux n'ont pas le même rythme car l'un crée des cartes (maps) avec des emojis (donc une fois par jour) et le second crée un protocole d'action et de déplacement pour ces maps. Comme dans un jeu de rôle, une personne qui suit les deux comptes Twitter doit se placer n’importe où sur la carte du premier compte Twitter et suivre les directives du second jusqu'à ce que son personnage fictif meurt. Pour cette raison le rythme du Twitter de protocole doit être plus rapide pour pouvoir évoluer sur le Twitter map. Le but c'est de vivre le plus longtemps sur une carte journalière. »